Béton de qualité même par temps chaud

Tout comme les conditions hivernales, les températures élevées de l'été ont diverses influences sur la qualité du béton. 
La norme SIA tolère une température maximale de 30°C pour le béton frais. Cette température résulte non seulement des températures du ciment, des granulats et de l'eau de gâchage, mais encore de la température ambiante.

Effets sur la qualité du béton et ses conséquences

Perte d'eau prématurée
Le soleil, le vent et l'air sec accélèrent l'évaporation de l'eau de gâchage. Ils provoquent la dessiccation de la face exposée du jeune béton. Cette élimination d'eau entraîne une diminution du volume du béton et provoque des fissures de retrait initial.
Une protection contre cette perte d'humidité est d'une importance capitale pour le maintien des qualités du béton.
(Pertes d'au prématurées = fissures de retrait initial = faïençage = retrait plastique = retrait précoce)
Un léger ressuage (normal pour tous les bétons) peut aider; un fort ressuage est toutefois inopportun. Les bétons spéciaux à très faible rapport e/c ne ressuent pas, la cure est alors particulièrement importante.

Hydratation rapide
Le phénomène d'hydratation (durcissement) du béton est une réaction chimique qui dégage par elle-même de la chaleur. L'apport de chaleur extérieure accélère la réaction, autant cet apport est utile en hiver, autant il peut être nuisible en été, C'est pourquoi la norme SIA 162 prescrit qu'un béton ayant une température supérieure à 30°C ne doit plus être utilisé. Un béton très chaud réclame une plus grande quantité d'eau, ce qui évidemment est préjudiciable à la qualité. Le retardateur de prise, si la température extérieure est très élevée, ne fera qu'empirer les choses. Il faut au contraire améliorer la consistance avec un fluidifiant en lieu et place de l'eau, et bétonner au plus vite.
L'hydratation accélérée a pour autre conséquence le développement d'une structure plus fragile et moins dense - donc plus poreuse - de la pâte de ciment.
Conséquence: résistance et durabilité réduite.
(Hydratation accélérée par la chaleur = perte de résistance = retrait endogène)

Ajouts d'eau excessifs
L'accroissement de la quantité d'eau de gâchage entraîne avant tout une augmentation de la porosité capillaire et du retrait. D'ou étanchéité, résistance et durabilité réduite du béton.
(Ajout d'eau excessif = porosité accrue)

Contraintes thermiques
Dans les éléments de construction présentant de grandes surfaces exposées à l'air (dalles), le béton fraîchement mis en place doit s'échauffer le moins possible. Il doit être refroidi lentement et uniformément tout en le protégeant de la dessiccation. Ceci permet de maintenir les températures thermiques dans des limites acceptables. Une différence de température excessive entre le noyau et la surface du béton conduit inévitablement à une fissuration si les tensions engendrées dépassent la résistance à la traction du jeune béton.
(Contraintes thermiques = fissures  traversantes)

Mesures à prendre par temps chaud

Préparatifs
Sans oublier qu'une bonne préparation diminue le travail de moitié, il est ici primordial d'observer les points suivants:
- L'étape de bétonnage s'exécutera à un rythme soutenu et sans interruption.
- Les moyens de protection et de cure sont prêts et à portée de main.
- Choisir le moment le plus opportun de la journée ou de la semaine.
Traitement du coffrage
- Fonds de fouille et coffrages ne doivent pas absorber l'eau du béton frais.
- Humidifier suffisamment le coffrage et les armatures.
- Toutefois le béton frais ne devra pas être appliqué sur des flaques d'eau.

Mise en oeuvre
Une opération déterminante
C'est elle qui réunit le savoir faire du maçon et la qualité du béton. La mise en place et le compactage ne souffrent d'aucune malfaçon et c'est lors de cette opération que le maçon apporte la preuve de sa compétence professionnelle. Les points par ordre de priorité à observer :
- Temps d'attente minimum entre la livraison du béton prêt à l'emploi et sa mise en place.
- Aviser immédiatement le centraliste de tout changement de cadence de mise en oeuvre programmée.
- En cas d'incident imprévu (panne, cas de force majeure), protéger du soleil et du vent le béton en attente sur les véhicules et dans les silos de transbordement (arrosage extérieur en continu de la structure en tôle). Un béton sans adjuvant retardateur doit être mis en place dans les 45 minutes qui suivent la fabrication. Assurer les conséquences de manière responsable, dans les cas difficiles (renvoyer le béton).
- L'adjonction d'un retardateur ralenti le processus de prise mais nécessite une protection prolongée contre la dessiccation (couverture).
- Un compactage optimal du béton frais augmente sa qualité et réduit l'évaporation de l'eau.

Cure et protection
Protection contre la dessiccation
L'effet de la cure est déterminant durant les premières heures. Suivant les conditions, la protection doit être assurée pendant plusieurs jours!
- Une protection immédiate et continue empêche la dessiccation rapide et diminue le risque de fissuration. Elle augmente la compacité ainsi que la résistance mécanique. Le traitement du béton fraîchement mis en place doit être entrepris sans délais, soit de suite après le compactage.
- Cette protection doit être maintenue aussi longtemps que possible (plusieurs jours).

Exemple de cure du béton frais:
a) Aspersion de la surface avec des produits de cure (pellicule de protection superficielle). Peut être effectuée immédiatement après le compactage (respecter les instructions du fabricant).
b) Recouvrir la surface du béton frais de feuille de plastique, de matelas isolants, de jute ou de sable maintenu constamment humide, etc.

Exemple de cure du béton durci:
a) Arrosage. Attention: le choc thermique provoqué par la différence de température entre la surface et le noyau du béton favorise la formation de fissures! Il faut éviter un arrosage par intermittence.
b) Maintenir en place les coffrages de mur aussi longtemps que possible et assurer leur humidification (surtout ceux en métal).
c) Protéger efficacement les coffrages métalliques contre l'ensoleillement direct.


 

 

Accueil
Remonter
Coordonnées
Sommaire